Hypnose Causale

 Se libérer  de ses blocages, peurs, anxiétés, stress, addictions en commençant par le point originel 

L 'hypnose

L'hypnose est un état de conscient modifié qui vise à calmer/ralentir temporairement votre mental pour que votre inconscient puisse communiquer avec votre conscient et vice versa.

On appelle ça une transe hypnotique. Bien entendu, Vous restez conscient et maître absolue de vous même durant toute cette période de détente profonde.

L'hypnose est en fait un moyen de vous mettre dans un état de conscience particulier que vous connaissez bien pour le vivre plusieurs fois par jour naturellement. C'est cet état que vous ressentez le matin lorsque vous allez vous réveillez, vous savez cet état de flottement ou vous vous sentez si bien...

C'est aussi ce que vous faites naturellement lorsque vous être au volant de votre voiture et que vous vous focalisez sur une pensée tandis que votre corps continue de conduire de manière quasiment automatique. Ou bien encore lorsqu'un discours vous ennui et que vous vous évadez dans vos pensées... vous êtes déjà en état de conscience modifié !

L'hypnose est donc une technique pour mettre une personne dans cet état de transe hypnotique. IL existe d'autres méthodes d'entrer en état de conscience modifié telle que la méditation profonde, sophrologie...

L'hypnothérapie est ce que l'on fait faire comme travail au conscient et à l'inconscient lorsque la personne est sous hypnose.

La transe hypnotique est donc un état transitoire entre l'éveil et le sommeil dans lequel l'hypnothérapeute vous maintient pour vous faire travailler.

Il existe plusieurs sortes de forme d'hypnose:

  - L'hypnose Ericksonienne, la plus connue car la plus reconnue de part le monde médical.

 Elle a été créer par Milton Erickson qui s'est lui-même soignée par cette méthode en créant des mécanismes d'évitements des symptômes pour ne plus les subir.

  - L'hypnose humaniste et évolutive, qui sont des techniques plus accessibles sur un travail spirituel ( vie antérieur ou élévation de la conscience).

 -L'hypnose chamanisme( souvent associé à des prises de psychotropes) pour se reconnecter au monde subtil de la nature pour comprendre l'origine de ses troubles.

   - L'hypnose causale qui est un protocole associant plusieurs de ces méthodes (sans utilisation de psychotropes), organisé autour de la libération des causes des traumatismes afin de se libérer des symptômes ( peur obsessionnelle, stress, état colérique, burnout...)

Le point source

Parce qu’il est essentiel de retrouver le point de départ, le ressenti ou l’émotion à l’origine de notre mal être, qui induit aujourd’hui une situation très conflictuelle (état anxiogène, dépression, burn-out, addictions) afin de s’en libérer.

Pour avoir un vrai travail de fond, il ne suffit pas de traiter le déclencheur d’un symptôme, à savoir la relation de cause a effet qu’il y a entre nos problèmes actuels et ce que l’on pense être leur point origine. Il faut aller au vrai point originel : c’est à dire à la mise en place du programme dans l’ordinateur central, pour pouvoir le déloger définitivement.

Dans le vécu il est parfois important de remonter aussi au court de la période de gestation, pendant la grossesse. L’enfant n’a pas ses émotions propres, mais il va être totalement imprégné des émotions de sa maman, et les vivre par procuration. De forts traumatismes s’inscrivent ainsi (deuil, agression, addiction…).

 

Et enfin, il arrive que le point source appartienne à un de nos aïeuls que cela soit de lignée paternelle ou maternelle.

 

Il est important de revenir à cette période originelle, au moment ou tout a commencé, à l’instant ou le cerveau primaire a installé le programme. Car en effet, le but principal de l'hypnose causale est d’aller retrouver l’émotion qui a été vécu pour la première fois. Car un même événement selon le contexte, selon la personne, peut engendrer des ressentis bien différents.

Il est vraiment essentiel de comprendre que ce qui est important est la façon dont on a ressenti les choses. Parfois on minimise cela en se disant (quand ce n’est pas l’entourage) : <<Mais il ou elle ne l’a pas fait exprès, il ou elle n’avait pas de mauvaises intentions…>> certes, cela peut être vrai, mais il ne faut pas pour autant dénigrer, mépriser, voire nier ce que on a ressenti parce que c’est là et par conséquent légitime aussi !! Et apprendre à un enfant à se défendre, à dire non, à mettre les limites (pour cela il doit sentir aussi que le parents est prêt à le défendre) est fondamental dans la construction des limites, plutôt que lui apprendre à minimiser ses ressentis, ses émotions et à faire comme si, à tout accepter pour ne pas faire de vagues.

 La construction de la personne se faisant beaucoup par mimétisme, quand un parent n’ose pas dire, l’enfant l’imite.

C’est ce qu’on a tendance à trop faire dans nos société, on doit camoufler nos émotions et nos ressentis pour être dans une sorte de neutralité, de faire et d’être comme tout le monde. Mais alors c’est notre corps qui va devoir gérer les conséquences du ou des traumatismes, composer avec nos émotions, et lui il va le faire dans sa logique qui est bio-logique, ce qui est bien différent de notre logique consciente.

<< Je me sent attaqué, dépassé dans mon système de défense : alors je mets mon armure, mon système de protection en action>>

C’est ainsi que fonctionne notre système primaire de défense. Cela est conscient ou inconscient, et donc le point originel vient s’ancré dans notre logique biologique.

Et c’est ainsi que la personne va se développer, se construire tout au long de sa vie avec ces ressentis, ses émotions là en gérant son mal être tant bien que mal ou jusqu'à ce que tout craque.

Voilà c’est ainsi que les choses se passent, que l’on en vient un jour a vivre que pour les autres, à vivre à cotés de ses pompes ou pire se laisser prendre dans le piège, la spirale de la dépression voir le burn-out.

Le point programmant

Avant d’arriver au point de rupture psychologique, il y a plusieurs étapes. 

Dans le vécu de la personne, il y a un évènement traumatisant de même type que le ressenti de l’événement déclencheur, soit l’agression sans protection, soit l’abandon, soit le mépris peut importe mais avec un choc émotionnel de forte intensité, qui ne déclenche pas le symptôme, mais qui fait que le programme s’installe simplement, ainsi la solution est prête à être déclenchée si jamais cela se répète.

 

Suivant le vécu de la personne cela peut être aussi une accumulation, une répétition de <<petits>> évènements de type agression sans protection (maltraitance parentale, verbale ou physique par exemple) ou de type abandon (manque chronique de démonstration d’affective par exemple), et un beau jour c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, c’est trop, et le programme solution s’enclenche alors.

C’est alors sur ce ou ces évènements qu’il conviendra de travailler sur le plan thérapeutique, pour désactiver définitivement le programme solution biologique qui n’est pas adapté.

Le point déclencher est l’événement qui va activer le programme source, c’est celui qui est lié à l’émotion (peur, stress, anxiété…) et que vous subissez aujourd’hui. Parfois cela est une succession d’événements, qui ont en commun le fait de déclencher la même émotion ou le même ressentis chez vous. Ce qui peut être encore plus pernicieux car vous ne définissez pas exactement ce qui vous mets mal à l’aise.

Ce mécanisme se met automatiquement en place, dés que vous percevez l’attaque verbale ou êtes dans une situation inconfortable, l’inconscient va mettre aussitôt le programme en route pour permettre au corps de survivre. 

C’est ainsi qu’au fil du temps les choses se font insidieusement jusqu'à ce que le conflit entre le conscient et l’inconscient ne soit plus gérable. Et donc le corps va alors parler, alerter aux travers des pathologies (exzéma, psoriasis, douleurs physique, état dépressif, burn out…).

 

IL arrive que le point source n’est pas dans cette vie, qu’il ne nous appartient pas directement, mais qu’il ait été transmit. On appelle cela une mémoire transgénérationnelle. Ce sont des évènements qui sont nés dans la vie de nos parents, grand parents et au delà jusqu’à sept générations avant nous. Ces cas là, se retrouvent beaucoup dans la violence psychologique ou physique, dans les addictions telles que le poids.

En effet le programme de devoir manger a pu être installé par un parent qui a manqué de nourriture dans une période de sa vie (famine, guerre). L’inconscient va alors installer le programme << devoir manger pour survivre >> et qui se transmet par la suite de génération en génération. Cependant au sein d’une fratrie, tout le monde ne sera pas affecté forcément, et donc ne déclenchera pas le programme.

 

L’avantage avec l’hypnose causale c’est que nous allons demander à notre inconscient de remonter le temps pour aller voir si le point d’origine de notre problème est lié à un membre de notre famille et lui redonner ce qui lui appartient. Ainsi vous vous libérez du point source de vos émotions et vous serez débarrasser du problème.

Et l'hypnose causale dans tout cela ?

L’hypnose causale nous permet de retourner à la source. Là ou tout à commencer. Aller chercher l’instant ou nous avons découvert enfant une simple émotions, que cela soit la peur ou le manque de confiance ou autres émotions, et qu’ensuite la vie va se charger au fil des évènements, c’est à dire au travers des situations dites déclencheurs, de vous faire croire à des choses qui n’existent pas et donc de mal les vivre. 

Vous continuerez à vivre ainsi tant bien que mal, les limites de ce mal être deviendront rapidement votre norme. C’est cette fallacieuse norme qui vous entrainera sur des chemins qui ne vous sont pas destinés, des chemins ou vous vivrez, subirez des situations désagréables sur bien des aspects et qui vous entrainera moralement, émotionnellement à être malheureux, anxieux, stressé, a avoir des colères récurrentes, des problèmes de douleur dites fantôme car il n’y a pas de problèmes physiques apparents…

 

La chose la plus pernicieuse c’est qu’au milieu de ce mal être général et quotidien, et bien il y a des évènements qui seront joyeux, qui vous apporteront des rires, des instants d’échanges pleins d’espoirs, tous ces moments vous feront espérer, croire que tout va bien mais c’est pour que le piège se referme que mieux sur vous.

 

L’hypnose causale permet de nous libérer de tous ces mécanismes et conséquences subit. Oui en allant au point d’origine pour redonner, tout ce qui ne vous appartient pas émotionnellement, à l’entourage familial, amical, professionnel.

Toutes les colères, les tristesses, la notion d’abandon ou de rejet qui résident en vous depuis trop longtemps, de tous les non-dits qui règnent au sein de votre famille, de dire ce que vous n’avez pas osez dire au moment opportun a quelqu’un qui vous était cher aujourd’hui disparu.

C’est aussi l’occasion de redonner, a des personnes vivantes dans votre familles, entourage amical ou professionnel, ce sentiment d’injustice, d’insécurité, de trahison, toutes émotions négatives, conflits intérieurs que vous avez en vous sans avoir pu l’exprimer ouvertement et à qui de droit.

 

Vous allez pouvoir rendre tous ce qui ne vous appartient pas, tous ce dont vous ne voulez plus, tous ce qui a été mal vécu émotionnellement lors de situations divers, conflictuelles. Ainsi vous vous débarrassez de l’impact que ces conflits créés, dans votre vie actuelle à l’instant T, de toute cette charge d’émotions ressenties lorsque vous avez été dans des situations anxiogènes, stressantes...

Mais aussi, l’hypnose causale est l’opportunité de vous reconstruire.

Vous permettre de découvrir qui vous êtes réellement, découvrir votre enfant intérieur, lui laisser la place qu’il se doit en vous afin de vous aimer. De bâtir enfin ce que vous souhaitez être au fond de vous, ce qui est en adéquation avec votre moi intérieur, votre vraie valeur identitaire.

L’hypnose causale permet de vivre en toute liberté, sans penser à devoir se justifier ou de devoir vivre par rapport aux autres. C’est retrouver sa juste place dans sa famille, au sien de son cercle amical, dans son travail, dans la société.

Être libre de pouvoir parler, exprimer sans la moindre hésitation, culpabilité…Être soi.

Hypnose causale domaine d'intervention

  • L'anxiété, le stress, l'angoisse

  • Se libérer des  évènements traumatiques

  • Etat dépressif et dépression 

  • Burn-out

  • Addictions

  • Perte de poids

Déroulement des séances d'hypnose causale

Déroulement des séances hypnose causale

 

Le nombre de séance est au minimum est de 4.

C’est lors de l’anamnèse, au regard des problématiques de la personne que le nombre de séances peut être déterminé.  Rien n’est définit à l’avance, nous sommes tous des êtres différents avec des parcours différents, donc il faut savoir adapter et proposer le nombre de séance à sa juste valeur pour un travail bienveillant pour la personne.

Mais c’est aussi en fonction de l’origine des problématiques, si celle-ci ne nous appartient pas, nous allons faire des cessions en plus dites <<régressions karmiques ou régression familiales>> afin de libérer ces points sources de la personne. L’hypnose causale est une méthode thérapeutique douce, avec une réelle efficacité sur les libérations émotionnelles traumatiques.

Première séance : Deuil/Séparation

Après avoir fait une anamnèse aussi complète que possible autour du sujet que la personne souhaite traiter, sa problématique et bien on va aller rendre toutes les émotions qui sont un véritable poids dans sa vie. La personne va aller se libérer des émotions en relation avec le deuil de celui d’une personne, d’un animal, d’une relation. Se libérer de toutes les tristesses, colères ou les non-dits… tous ces actes manqués. Ce qui est déjà une véritable libération.

Mais aussi avec toutes les séparations mal vécues.

Troisième séance : Guérir l’enfant intérieur

IL s’agit de définir la ou les blessures d’âme de son enfant intérieur. La blessure est liée aux émotions qui sont découvertes par la personne durant son enfance. On retrouve la trahison, l’abandon, l’humiliation et bien d’autres encore. Ces blessures sont en fonction du contexte environnemental dans lequel l’enfant a vécu

Deuxième séance : le pardon général

Se libérer de toutes les expériences traumatiques liées à des personnes qui sont en vies, que nous pouvons potentiellement être amenés à revoir ou côtoyer.

Ainsi débarrasser de toutes émotions, ressentis négatifs nous pouvons commencer à se reconstruire.

Quatrième séance : notre vie

Dans cette dernière séance la personne fait le bilan de sa vie, les points positifs, les points négatifs, les regrets. Tout ce qui a bloqué et les réussites afin de découvrir qui elle est vraiment et mettre en place les points essentiels qui lui permettrons de construire la vie qu’elle aimerait vivre, maintenant qu’elle est libre du poids du passé. 

Vincent Marcouillé

Cabinet de consultations 

1, rue Arthur Rubinstein - 33700 Mérignac

07 69 25 00 93

Accés par le tramway 

Ligne A arrêt 4 chemin ou Lycée de Mérignac 

​© 2017 par ENSO

Si vous souhaitez plus d'informations